Beauté empoisonnée : la Jusquiame Noire

Il est grand temps pour moi de vous parler de la Jusquiame Noire, la petite dernière du quatuor infernal des solanacées. Si j’ai autant tardé à vous la présenter, c’est qu’il s’agit de ma préférée parmi toutes et que je souhaitais écrire un article à la hauteur. Pourquoi est-ce ma favorite ? Tout simplement pour sa beauté, sa délicatesse, ses pouvoirs. Je me sens particulièrement en lien avec elle car, tout comme moi, elle est liée à l’élément Air et surtout, elle est la plante par excellence de l’Hedgewitch. Je vous explique tout cela un peu plus loin… La Jusquiame se cache également sous le nom de Black Henbane chez nos amis anglophones, ou Hyoscyamus niger pour les botanistes. C’est une plante qui a baigné notre monde d’histoires et de légendes en tout genre,  tantôt magiques et d’autres fois plus funestes, c’est pourquoi elle se dérobe derrière de nombreux noms : Plante de Bel, Herbe de la Sorcière, Herbe au Sommeil, Plante de la Pythie, Pavot d’Empoisonneur…

La Jusquiame, qui est-elle ?

La Jusquiame est la plante la moins dangereuse des solanacées vireuses. En effet, bien qu’elle soit composée des mêmes alcaloïdes (hyoscyamine, scopolamine, atropine) que ses consoeurs, la Jusquiame est moins concentrée, ce qui la rend plus facilement maniable et les risques d’intoxication sont amoindris. Elle reste néanmoins toxique, l’ingestion d’une vingtaine de graines menant à la mort. La Jusquiame pousse facilement en Europe, notamment dans les ruines, lieux abandonnés ou en lisière de terrain agricole. Les parties les plus toxiques sont les fruits bien entendu, mais les diverses parties aériennes de la plante présentent également une toxicité. Les symptômes suivants l’ingestion de Jusquiame sont assez proche de ceux observés avec la Belladone : mydriase, engourdissement des membres, somnolence, ivresse, délire, état comateux, etc. Cependant, les effets de la Jusquiame se différencient de ceux de la Belladone sur trois points :

  • la Jusquiame possède un pouvoir hallucinogène plus prononcé,
  • la Jusquiame induit une sensation de lévitation qui lui est propre,
  • malgré son effet psychotrope, la Jusquiame est rarement à l’origine de délire horrifiques ou de cauchemars.

Les vertus de la Jusquiame ont été remarqué très tôt, on retrouve des traces de son emploi dès l’Antiquité. Elle est consommée de différentes façons selon les peuples et les époques : ingestion pure, onction, fumigation, infusion, macération, cataplasme, fumage, etc. Elle possède de réelles propriétés médicinales mais ses effets psychotropes lui ont également fait hériter de nombreuses vertus magiques :

SUR LE CORPS

Aphrodisiaque
Sédative
Antispasmodique
Analgésique

SUR LE MENTAL

Hallucinogène
Psychotrope
Calmante
Stimule les sens

SUR L’ESPRIT

Exaltation des pouvoirs psychiques
Invocation d’esprit
Prophétique, divinatoire
Voyage entre les mondes

La Jusquiame à travers le Monde et l’Histoire

Sa connaissance est avérée depuis la Grèce Antique, mais sa présence et son emploi étant présents chez de nombreux autres peuples simultanément, on soupçonne une utilisation plus ancienne encore. Les égyptiens utilisaient les graines de Jusquiame afin de produire une boisson semblable à du café, aux effets proches de ceux du cannabis. Les grecques, quant à eux, favorisaient l’utilisation de Jusquiame à des fins prophétiques. En effet, les oracles et pythies inhalaient de la fumée de graines de Jusquiame afin de provoquer des visions. Chez nos voisins germaniques et scandinaves, l’utilisation de Jusquiame entrait dans les coutumes et traditions, notamment à travers la bière de Jusquiame, qui avait pour vertu d’accentuer l’euphorie des consommateurs. En Orient, de même qu’en Grèce, la Jusquiame était avant tout employée pour ses pouvoirs psychiques, mais sous forme de boisson.

Au cours du Moyen-Âge, la Jusquiame était employée pour traiter l’asthme, les maux de dents, les troubles nerveux, les rhumatismes ou encore les maux d’estomac. Plus tard, avec la chirurgie qui se développe, la Jusquiame devient une alliée de choix pour ses propriétés sédatives et anesthésiantes. Hildegarde de Bingen la conseillera également pour remédier à l’état d’ébriété induit par l’alcool. La Jusquiame entre également dans la composition des éponges soporifiques. Comme son nom l’indique, cette éponge avait pour but d’anesthésier le patient durant une intervention médicale ou suite à une blessure grave. Les recettes de ces éponges varient mais l’on retrouve des ingrédients communs : Opium, Pavot, Mandragore, Jusquiame, Ciguë, Lierre, Laitue Vireuse, Mûres… le tout imbibé de vin.

L’emploi de Jusquiame étant bien plus courant à l’époque qu’aujourd’hui, nos ancêtres ont dû faire face à certains cas d’empoisonnement. Pour contrer ce mal, le remède le plus répandu était la célèbre Thériaque. Il s’agit d’une préparation ancienne complexe, liquide et pâteuse, signifiant littéralement « relatif aux bêtes sauvages », qui avait pour vertu de soigner les morsures venimeuses ainsi que les poisons végétaux. La Thériaque est composée d’une grande quantité d’ingrédients, plus de soixante-dix en moyenne, afin d’agir comme une panacée, un remède à tous les maux. Parmi ces ingrédients, on retrouve principalement de l’Opium, du miel et de la chair de vipères. Plusieurs plantes et autres éléments y trouvent également leur place : Gingembre, Iris, Rhubarbe, Potentille, Gentiane, Aloes, Menthe Pouliot, Millepertuis, Rose, Safran, Lavande, Poivre, Cardamome, Réglisse, Myrrhe, Oliban, Benjoin, vin, terre sigillée, bitume de Judée, castoréum, Cannelle… La présence de chair de vipères dans la Thériaque peut surprendre, mais à l’époque on traitait les maladies « Similia similis curantur », le mal par le mal, la maladie par son semblable. Ce qui est d’autant plus étonnant, c’est que parfois la Jusquiame même faisait partie de ce mélange…

La Sorcière et la Jusquiame

La Jusquiame étant un des ingrédients principaux du célèbre onguent de vol, aux côtés de la Belladone, du Datura et de la Mandragore, elle est intrinsèquement liée aux sorcières. Pour rappel, cet onguent riche en solanacées avait pour vertu de donner le pouvoir aux sorcières de s’envoler sur leur balai, afin de se rendre au sabbat. C’est d’ailleurs la belle Jusquiame qui est la source de cette sensation de lévitation, à l’origine de la légende des sorcières volants sur leur balai. L’onguent de vol était également employée par ces mêmes sorcières à des fins divinatoires.

« Un homme des environs d’Angers, ayant vu une nuit sa femme se lever d’auprès lui, puis sortir par la fenêtre à cheval sur un manche à balai, se précipita affolé à la cuisine où il vit, sur la table, un pot entamé ; c’était l’onguent de Jusquiame dont la digne ménagère venait de se frotter. »

Les propriétés aphrodisiaques de la Jusquiame lui valent aussi de se retrouver non pas dans des « philtres d’amour » mais dans des « baumes d’amour », les alcaloïdes étant plus facilement absorbés par le corps au travers de graisse.

La Jusquiame se retrouve également aux côtés de la plus célèbre des sorcières de la mythologie grecque : Circé. La potion qu’elle propose à Ulysse et ses compagnons est en réalité à base de Jusquiame. On soupçonne également la présence de Datura et de Belladone, qui induisent souvent un état thérianthropique, soit une hallucination particulièrement puissante, persuadant l’esprit d’avoir pris la forme d’un animal, au point d’en adopter le comportement. Le remède d’Ulysse contre la potion de la magicienne est à base de « Moly », nom fictif du Perce-Neige, riche en galanthamine, molécule neutralisant l’atropine.

La Jusquiame peut être associée à de nombreuses déités provenant de panthéons variés. Cette plante étant le symbole de la sorcière par excellence, on la lie à des divinités telles que Ceridwen, Hécate, Circé ou encore Morrigan.

Plus haut, je vous faisais part de mon affinité avec cette plante ainsi que de son lien avec la tradition Hedgewitch. Je pense qu’au terme de cet article vous comprenez ce que je veux dire… L’Hedgewitchery et l’Hedgeriding sont une forme ancienne de sorcellerie, la sorcière « Hedgewitch » vit à l’écart des autres, dans un lieu craint ou désapprouvé par la majorité, bien qu’elle effraye, le peuple a souvent recours à elle, bonne et mauvaise à la fois, elle sait franchir les mondes, elle erre auprès des esprits, elle est maîtresse de la divination… En somme, une description qui s’applique aussi bien à la sorcière qu’à la plante, et ce en tout points. Pour ce qui est de mon association de la Jusquiame avec l’élément Air (je précise « mon » association car je ne respecte pas les attributions plantes/éléments classiques), cela m’a semblé une évidence au regard du pouvoir de la Jusquiame à faire s’envoler l’esprit, le faire voyager d’un monde à l’autre, ainsi qu’à l’impression de lévitation qu’elle procure sur le corps bien sur.

Recette d’encens psychique

Comme dit précédemment, la Jusquiame est l’alliée de tout travail lié aux capacités psychiques : voyage astral, divination, contact avec les esprits… Et pour cela, la forme la plus sûre et efficace d’emploi reste la fumigation ! Je vous propose alors une recette d’encens, parfaite pour optimiser votre pouvoir psychique. Vous pouvez utiliser cet encens en le jetant dans la flamme d’une bougie, en en déposant une cuillère à café sur un charbon ardent, ou bien encore vous pouvez réduire le tout en poudre et former des cônes d’encens en utilisant une gomme végétale comme liant.

4 parts de Jusquiame (graines, fleurs, feuilles)
2 parts d’Oliban (résine)
1 part de Cardamome (graines)
1 part de Sauge (feuilles)
1 part de Verveine (feuilles)

Retracer depuis votre site internet.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

  • Emeline

    Écrit sur 12 décembre 2018

    Répondre

    Bonsoir ^^ Je lis régulièrement votre blog, parce que je l’adore et que je suis un peu Hedgewitch sur les bords moi aussi, dans le sens où les plantes, leurs pouvoirs et leur beauté m’attire énormément, bien que je sois toujours aussi nulle pour faire un voyage astral ou un rêve lucide… Les articles que vous faites sur ces plantes particulières me fascinent, cette façon que vous avez de les décrire est… magique ^^ J’aurais une question à vous poser, j’ai toujours eu une grosse appréhension à utiliser des baumes confectionnés à partir des ces plantes toxiques, aussi je voulais savoir si les recettes que vous proposez, aussi bien celle-ci que les précédentes notamment avec la mandragore, vous les aviez personnellement testé.. Je sais que c’est bizarre comme question x) mais je n’ai pas du tout confiance en moi dans les dosages, j’ai toujours peur de faire une énorme bêtise…
    En tout cas, merci énormément, j’apprends et découvre énormément de choses grâce à vous et à votre blog ^^

    • The Bewitching Poisoner

      Écrit sur 15 décembre 2018

      Répondre

      Bonjour 🙂 Toutes les recettes que je publie sur le blog ont été testées et approuvées par mes soins 😉 En ce qui concerne l’emploi de plantes toxiques, si tu ne te sens pas en confiance, alors ne le fais pas ! Tu peux commencer par te renseigner en profondeur sur ces plantes, voire même les faire pousser, et une fois que tu seras sereine en leur présence, tu pourras sauter le pas 🙂

  • Emeline

    Écrit sur 15 décembre 2018

    Répondre

    Bonjour ^^ J’aime beaucoup les articles que tu fais sur les plantes ! Mais es-tu sûre qu’employer ces plantes n’est pas dangereux, notamment dans la recette d’onguent de vol que tu proposes ?

    • The Bewitching Poisoner

      Écrit sur 15 décembre 2018

      Répondre

      L’utilisation de ces plantes est à réaliser avec grande précaution dans tous les cas ! En ce qui concerne l’onguent de vol, il est effectivement dangereux, c’est d’ailleurs pour ça qu’à aucun moment je n’ai publié sa recette 😉

      • Emeline

        Écrit sur 22 décembre 2018

        Répondre

        Oui je comprends ! Oh pardon, je sais pas pourquoi j’en étais persuadée x) ma faute, pardon, en plus dans ma précipitation j’ai posté deux fois le même commentaire mes excuses, et mille fois merci pour les réponses que tu m’as apporté, tu as raison c’est une bonne idée de passer du temps avec elles, j’aurais trop peur de les gâcher par mégarde en plus, il faut que je continue d’apprendre encore et encore ^-^
        Belle journée à toi et encore merci pour tes réponses

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :