Concoctions ensorcelées de Samhain

La saison des sorcières bat son plein et voilà que le plus célèbre des sabbats nous tend désormais les bras. Les autres mondes sont prêts à se mêler au nôtre, et nous à errer dans l’inconnu, le temps d’une fabuleuse et envoûtante nuit d’automne. Chères sorcières de tout horizons, cette nuit sera la nôtre ! Certaines choisiront de réaliser un rituel dans une intention bien particulière, d’autres de célébrer le nouvel an païen autour d’un fou de joie, accompagné de musique et de danse endiablée. Mais si pour vous, Samhain rime avec introspection, travail sur soi et nature, je vous invite chaudement à découvrir les concoctions ensorcelées que je vous propose pour honorer ce sabbat primordial…

Je n’ai certainement nul besoin de vous rappeler que Samhain annonce le début du Temps Noir, saison aux journées courtes et froides, période parfaite pour mettre de l’ordre dans sa tanière de sorcière. C’est donc le sabbat idéal pour se débarrasser du « mauvais » et formuler quelques intentions positives à atteindre pour l’année à venir. Personnellement, j’avais centré ma dernière célébration de Samhain sur les aspects négatifs de ma vie que je désirais laisser derrière moi. Pour cette année, je souhaite me concentrer sur le positif. Bien entendu, une fois la nuit tombée, j’honorerai quand même les traditions de Samhain qui me sont chères : repas pour les défunts,  lanterne sur le coin de la fenêtre, enfouissement de quelques pommes au pied d’un arbre, divination…

Pain de Samhain

Je vous propose de cuisiner un pain de Samhain, tradition propre à ce sabbat, à réaliser la journée pour le déguster le soir même. Croyez-moi, il est parfait pour accompagner cette célébration et il est très facilement transportable pour les âmes vadrouilleuses. Il sera également très apprécié par les défunts qui auront la chance d’en trouver une tranche ! J’ai concocté ma recette en fonction d’une autre trouvée sur internet, afin de l’adapter à mon régime alimentaire, à mes goûts et surtout à l’esprit de Samhain.

• 1 tasse et demie de cidre de pommes brut (bio)
• 2 sachets de levure boulangère
• 3 tasses de farine blanche et 3 tasses de farine complète
• 1 cuillère à café de sel non raffiné
• 2 cuillères à soupe de noix de muscade
• 1/2 tasse d’huile de noix

• 500g de compote de pommes (bien lisse)
• 2 cuillères à café de graines de chia
• 1/4 tasse de sirop (agave, érable)
• 1/2 tasse de noix et noisettes
• 1/4 tasse de graines mélangées (lin, tournesol, sésame, pavot…)
• Zeste de clémentines

Commencez par broyer les graines de chia au mortier, grossièrement. Puis les mettre dans un récipient et les couvrir de six cuillères à soupe d’eau froide. Mélangez un petit peu, puis laissez gonfler le tout une dizaine de minutes. Pendant ce temps, dosez le cidre et ajoutez-y la levure. Dans un grand saladier, mélangez la farine, le sel, la noix de muscade, l’huile de noix, la compote, les noix et noisettes, les graines et les zestes de clémentines. Ajoutez enfin les graines de chia. Pétrir le tout durant une quinzaine de minutes afin d’obtenir une pâte souple et non collante. Laissez le pain lever entre une et deux heures, dans un endroit tiède et sec, sous un linge propre.

Une fois la levée terminée, divisez délicatement la pâte en trois morceaux égaux afin de réaliser une tresse. Une fois le tressage effectué, laissez lever de nouveau une quarantaine de minutes et commencez à préchauffer votre four à 180°C. Enfournez entre 45 minutes et une heure en fonction de vos goûts ! Vous pouvez réaliser ce pain à la machine pour ce qui est du pétrissage, mais je vous invite à prendre le temps de le faire à la main ! Le pain sera ainsi beaucoup plus chargé en énergies.

Jarre d’intention

Maintenant que vous avez de quoi régaler vos papilles durant le sabbat, passons aux choses sérieuses. Si vous avez bien fait vos devoirs de Mabon, vous devez déjà avoir une petite idée des choses que vous souhaitez réaliser pour cette année magique. Je vous invite alors à choisir une de ces intentions et à la formuler « magiquement », selon vos envies : talisman, sigil, rune, ogham, dessin, poème… un peu comme vous le souhaitez en fait, du moment que cela vient du plus profond de vous-même et que cela puisse charger de votre intention la représentation graphique.  Il est très important de ne choisir qu’une seule intention, à chaque jarre son souhait. Une fois cela fait, munissez-vous d’une petite jarre, d’un pot de confiture vide, bref, d’un récipient en verre ou bien d’un petit sachet en tissu si vous n’en avez pas. Roulez comme un parchemin la représentation de votre intention, sécurisez avec un ruban ou une ficelle nouée et placez cela dans la jarre. Partez ensuite en quête des herbes magiques de votre tanière, des fleurs de votre jardin, des plantes des champs, des fruits de la forêt. Prenez un à un les éléments qui vous parlent, qui font écho à votre intention et déposez-les dans la jarre en récitant à haute voix le pouvoir que vous lui attribuez. Par exemple : « quelques pétales de rose pour l’amour », « des pépins de pommes pour le choix », « une feuille de chêne pour la force et la ténacité »… N’hésitez pas à faire cela en fonction de votre ressenti et du sens que vous donnez personnellement à chaque élément. Une fois votre jarre complétée, fermez-la et laissez-la quelques jours sur votre autel ou bien dans un espace qui baigne de votre énergie. Ensuite, rangez-la dans un coin sécurisé, à l’abri des regards et de l’humidité, et oubliez-là afin qu’elle puisse faire son art.

Élixir de la forêt

Si vous êtes comme moi et que l’intention de votre jarre n’est pas des moindres, un peu de renfort ne ferait pas de mal pour la voir se réaliser. Je vous invite alors à réaliser un élixir de forêt d’automne. Oui, vous avez bien lu, à la manière des célèbres élixirs floraux du Dr Bach, je concocte également des élixirs plus sauvages, à partir d’éléments de la forêt. Les élixirs floraux classiques sont réputés pour être chargés en essence de plantes, en énergies et non en principes actifs. Alors quoi de mieux pour renforcer notre jarre d’intention de Samhain qu’un élixir réalisé à partir de l’énergie de Samhain que l’on trouve en forêt durant cette période ? De cette manière, une fois Samhain révolu, il me reste une forme liquide de son énergie, de sa puissance, son empreinte que je peux utiliser dans mes travaux magiques ou bien pour redonner un coup de fouet à ma jarre d’intention.

Pour réaliser ce précieux élixir, munissez-vous de votre panier fétiche et partez en balade en forêt. Si possible, préférez une forêt bien précise, que vous connaissez bien, qui vous parle. Perdez-vous au coeur de cet écrin de verdure et glanez ici et là les éléments qui vous parlent, qui symbolisent Samhain, qui irradient d’énergies : quelques feuilles aux couleurs d’automne, un ou deux champignons, une poignée de châtaignes et de glands, des brindilles de bouleau, un rameau de ronce, de la mousse… Il est important de ne récolter que des éléments de saison et provenant de cette unique forêt ! S’il y a une rivière au sein de cette forêt, profitez-en pour prélever environ un litre d’eau, que nous utiliserons plus tard. Une fois terminée, rentrez chez vous et disposez votre récolte, telle qu’elle, dans un grand saladier en verre et couvrez d’eau de rivière si possible, sinon, de l’eau froide du robinet. Laissez le tout infuser une demie journée entière dehors, à l’écart de toute plante, sous le ciel changeant d’automne.

Filtrez votre infusion de sorte à ne plus avoir aucun résidu dans l’eau et enterrez les restes au pied d’un arbre. Dosez votre eau et ajoutez autant d’alcool qu’il y a d’eau. Pour les Fleurs de Bach traditionnelles, on emploie du cognac mais pour ma part, je préfère utiliser de l’alcool de pomme que je trouve plus adaptée à Samhain. Une fois la dilution effectuée, mettez en bouteille, opaque si possible, et dynamisez le tout ! Pour cela, agitez votre flacon durant quelques minutes en formant le lemniscate «  ». Voilà, l’élixir et fin prêt, il n’y a plus qu’à le laisser reposer environ trois semaines avant de l’employer. Lorsque vous sentez votre jarre d’intention faiblir, n’hésitez pas à l’ouvrir et à y déposer trois gouttes de cet élixir afin de raviver son énergie.

Retracer depuis votre site internet.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

  • Maxime

    Écrit sur 10 novembre 2018

    Répondre

    Bonjour, ton blog me passionne énormément (si je peux te tutoyer ^^) depuis que je suis enfant j’ai toujours été attiré par l’occulte et plus je grandi et plus ça s’intensifie. Je sens que la magie est en moi mais je ne sais pas comment m’y prendre exactement. Je suis un homme de la nature et je commence à me mettre à la divination, la Nature m’a toujours attiré et j’ai commencé à apprendre les plantes médicinales et tous ce qui s’en suis. J’ai failli réussir un voyage astral un soir mais la peur m’a rattrapé et je me suis réveillé. Je crois en la Nature et à ses forces ainsi qu’aux esprits de la Nature, j’aimerais en rencontré mais je ne sais comment m’y prendre de même pour les dieux et déesses.

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :