Mabon, ode à l’automne

Quel merveilleux jour que celui-ci ! Voici enfin l’équinoxe d’automne, Mabon, qui annonce la venue de ma saison favorite. Cette saison si chère à mon âme, qui me mène au coeur de ma spiritualité, me permet de m’épanouir et de m’émerveiller un peu plus chaque jour de la beauté de la nature.  Certains s’attristent de voir l’été s’éloigner, pour ma part je trépigne d’impatience de voir l’automne étendre sa magie. Pour ceux qui ne connaissent pas ce sabbat, Mabon, ou Alban Elfed pour nos amis celtes et druides, est la dernière célébration de la roue de l’année. Après celle-ci, le sabbat de Samhain apportera le signe de la nouvelle année païenne. Mabon est donc le temps des dernières récoltes, autant d’un point de vue physique, que mental. De mon côté, le sabbat de Mabon rime avec sobriété c’est pourquoi j’ai décidé de vous partager un programme (mon programme, à vrai dire) en toute simplicité… libre à vous de vous en inspirer !

Errance de Mabon

Pour commencer, quoi de mieux pour accueillir l’automne qu’une belle balade en forêt, à l’affut des premières couleurs, des premières feuilles qui rougissent ? Je ne peux que vous recommander de réaliser cette sortie tôt le matin, afin de bénéficier des brumes mystiques qui enlacent parfois les bois. Déambuler à sa guise, sans prendre garde à son chemin, écouter les bruits de la forêt, le calme, la brise dans les arbres, les oiseaux. Observer les feuilles, leur couleur, remarquer les arbres qui adoptent en premiers les teintes de l’automne… Bref, prendre le temps de s’imprégner de cette ambiance fabuleuse. Au gré de votre errance, je vous invite à faire quelques récoltes ! Après tout, Mabon est le sabbat des secondes récoltes. Alors, avec parcimonie, cueillez quelques plantes et fruits qui rencontrent votre route : rameaux d’aubépine en fruits, pommes, feuilles de vignes, tiges de houblon, noix, poires, raisin, noisettes… et pourquoi pas quelques champignons. Tout ceci servira à la célébration du sabbat un peu plus tard.

Autel végétal

Une fois votre cocon douillet regagné, vous pouvez ajouter à votre récolte quelques fruits et légumes de saisons, si vous en disposez : courges, grenades, figues, maïs, ail, oignons… Comment honorer ce doux sabbat avec tous ces éléments ? C’est très simple : un autel entièrement végétal dédié à la nature. Laissez libre cours à votre imagination pour dresser votre autel et agencer les différents éléments. Vous pouvez éventuellement agrémenter le tout de quelques bougies dans les teintes d’automne et d’un peu d’encens. Je trouve que concocter un autel de la sorte est un parfait moyen, tout en simplicité, d’honorer la nature, de la remercier pour sa générosité et d’en savourer la douceur.

Tisane de Mabon

1 part de morceaux de pommes
1/2 part de baies de Sureau
1 part de feuilles de Mûre
1 part de feuilles de Framboisier
1 part de grains de Grenade
Un soupçon de lait d’amande ou de noisette (facultatif)

Voici une recette de tisane très douce, à déguster sans modération au cours des travaux de Mabon ! Prenez le temps de la déguster, de savourer et d’apprécier chacun de ses ingrédients. Vous pouvez également en profiter pour réciter le chant de Mabon que vous trouverez un peu plus bas. De mon côté, j’aime boire cette tisane les yeux fermés, en représentant dans mon esprit, un peu plus à chaque gorgée, l’automne qui s’installe. Je vous invite infiniment à écouter cet album pendant que vous réalisez les activités de Mabon à suivre ! Ces musiques sont de vrais petits bijoux et m’apporte un bien-être fou, parfaites pour ce temps d’introspection.

Les activités à faire durant Mabon

Voici ma petite liste de choses à faire durant le sabbat, afin de profiter pleinement de ses énergies et de mûrir spirituellement. Ces activités se regroupent en six catégories majeures.

  • Gratitude : prendre le temps de remercier la nature pour tout ce qu’elle nous a donné au cours de l’année, réciter des bénédictions, exprimer concrètement de la gratitude envers les divinités qui nous ont épaulé, faire des offrandes aux esprits qui nous sont familiers…

Personnellement, je compte prendre le temps de remercier la Déesse et le Dieu Cornu qui guident mon chemin chaque jour avec amour. Je souhaite également exprimer ma reconnaissance aux esprits des plantes avec lesquelles je travaille quotidiennement, qui m’apporte force et protection. De même, je ferai une offrande à mon arbre fay, pour sa bienveillance et le réconfort qu’il m’apporte. J’honorerai bien sûr la nature comme il se doit, elle qui m’inspire et me fascine tant, elle qui est le pilier de ma vie ! Enfin, je pense méditer à propos et célébrer la Fée Morgane, avec qui je partage de si nombreux points communs et que j’ai l’impression de connaître comme moi-même.

  • Bilan : repenser à l’année qui vient de s’écouler, aux objectifs que l’on s’était fixé, à notre progression personnelle sur différents plans (émotionnel, spirituel, financier, affectif, familial, social…), à tout ce que l’on a accompli, aux obstacles rencontrés…

J’aime prendre le temps de me poser et de faire un bilan. Qu’ai-je effectué cette année ? Qu’est-ce que je n’ai pas pu réaliser ? Comment ai-je évolué ? Où ai-je rencontré des problèmes ? Sont-ils résolus depuis ? À partir de toutes ces questions, je peux avoir une vision globale des mois écoulés, de mon avancement et réajuster mes projets si nécessaires.

  • Lâcher prise : faire le point à partir du bilan précédent sur les aspects négatifs rencontrés, se débarrasser du mauvais (habitudes, personnes, comportement…), avancer en laissant ce qui nous lèse derrière…

Une étape qui est primordiale pour moi cette année : apprendre à se délester de ce qui nous empêche d’avancer. C’est quelque chose qu’il est très aisé de dire, mais en réalité… Se rendre compte de ses mauvaises habitudes ou bien des personnes néfastes dans ses fréquentations est quelque chose de plutôt facile. Mais être entièrement honnête avec soi-même et accepter de laisser derrière soi certaines illusions, déceptions, certains acharnements, obsessions, peurs ou bien même son ego, ce n’est pas une mince affaire ! C’est pourquoi je me suis concocté un élixir floral de Belladone. Cette plante est parfaite pour ce genre de problèmes, pour aider à se détacher de certaines choses et à avancer. Je compte me faire une cure de cet élixir jusqu’à Samhain, afin de m’aider à me détacher de tout ça, et commencer la nouvelle année plus saine que jamais.

  • Introspection : remise en question de soi, des objectifs à atteindre, de notre façon de vivre, de notre spiritualité, travail sur son équilibre d’ombre et de lumière, réflexion sur les étapes à suivre pour évoluer sainement…

Ici, c’est un grand travail qui sera la base de l’étape suivante. J’ai fait le bilan de mon année, mais maintenant, je fais quoi ? Quelles sont mes envies pour l’année à venir ? Sur quels plans ai-je envie de travailler ? Comment se porte ma spiritualité ? Comment la nourrir afin qu’elle s’épanouisse un peu plus ? Quels sont les projets que je veux exposer au grand jour ? Quels sont les traits de mon comportement à redresser ? 

  • Programme pour la période sombre : établir les activités à réaliser jusqu’à Samhain puis durant la période sombre, réfléchir aux évolutions souhaitées pour soi-même, comment faire pour les accomplir et éclore de son cocon au printemps, en parfaite adéquation avec soi.

À partir du travail précédant, il s’agit de trouver des activités et des choses à réaliser durant la saison sombre pour accomplir sa régénération, sa transformation et prendre son envol une fois le soleil revenu. Par exemple, je souhaite imprégner ma pratique spirituelle dans mon quotidien de façon plus appuyée, alors je vais me préparer à l’avance des bénédictions quotidiennes, des rituels brefs à intégrer à mes journées, des charmes sauvages à réaliser dehors, etc. Je pense également créer un sigil pour chacun de mes souhait pour les temps à venir, ainsi que des jarres d’intention.

  • Divination : pratiquer quelques travaux divinatoires afin d’obtenir des pistes sur les voies à suivre et celles à oublier, questionner les cartes afin de mettre un terme à des doutes incessants…

Tout comme Samhain, le sabbat de Mabon est propice à la divination. Je pense particulièrement travailler avec les oghams Coll, Quert et Muin étant donné qu’ils sont directement liés aux énergies de cette célébration. J’ai également quelques faiblesses à réduire au silence et mon tarot est mon meilleur conseiller dans ce genre de situation.

Chant de Mabon

Les brumes s’étendent sur les tapis de lierre,
Le rouge envahit les frênes, le jaune les bouleaux,
Une légère brise danse au creux de la sylve,
Et répand son parfum dans un tourbillon de feuilles,
Parfait délice de mousses et de champignons humides.

La Dame à présent gardienne de la vie règne sur la forêt,
Le Seigneur Boisé ayant franchi la porte de l’Autre Monde,
Mabon amène l’automne mystique et chatoyant dans mes bras,
Pour toujours et à jamais source de mon âme embrumée.

Retracer depuis votre site internet.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

  • Violette

    Écrit sur 21 septembre 2018

    Répondre

    Un plaisir de lire cet article très complet et les pistes de développement personnel qu’il apporte ! Bonne soirée automnale.

  • Andreya TSEPESH

    Écrit sur 21 septembre 2018

    Répondre

    Bonsoir Eryn,

    Quel merveilleux article…
    Moi qui suis une amoureuse de l’automne (je ne célèbre quasiment que Mabon et Samhain) et qui aime les célébrations simples, je suis comblée par ton programme de Mabon. Je vais me permettre, si tu n’y vois pas d’inconvénient, de m’en inspirer fortement car il me parle au plus profond de mon être et correspond à la simplicité que j’aime appliquer dans ma pratique.
    La promenade va me permettre de rassembler les éléments végétaux nécessaires à la création de mon autel (qui ne sera peut-être pas uniquement végétal car j’aime y mettre les outils en lien avec ma célébration).

    Ta liste d’activités est très inspirante et correspond parfaitement à l’esprit de cette célébration pour moi.
    J’aurais juste deux questions :
    – Concernant la tisane, tu utilises des ingrédients secs ou frais ?
    – Peux-tu m’en dire un peu plus sur ton élixir floral de Belladone ?

    Encore merci pour cet article chère Eryn et joyeux Mabon à toi…

    Andreya

    • The Bewitching Poisoner

      Écrit sur 22 septembre 2018

      Répondre

      Inspires toi en librement, c’est bien pour cela que je le partage 😉 En ce qui concerne la tisane, tous les ingrédients sont secs hormis les grains de grenade !
      Pour l’élixir de Belladone, en fait je l’ai tout simplement réalisé en suivant la méthode du Dr Bach (fleurs de Bach) 🙂

  • Andreya TSEPESH

    Écrit sur 3 octobre 2018

    Répondre

    Bonjour Eryn,

    Merci beaucoup pour ta réponse. Dommage pour la tisane, je n’ai que les ingrédients en frais…
    Pour l’élixir de Belladone, je vais chercher.

    Belle fin de journée à toi.
    Andreya

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :