Portugal : entre merveille et désolation

Quel bien sinistre titre me direz vous ! Peut-être, mais ce sont les termes qui résument le mieux mon séjour, les impressions que j’ai eue et le contraste que j’ai ressenti. Mais prenons les choses par le début.

Cet été aura été sous le signe du voyage. À peine rentrée d’Hongrie et après avoir traversé la Croatie, la Slovénie et l’Italie, me revoilà dans mon petit chez moi seulement le temps de faire une machine et de repartir. Au programme : le Portugal, terre natale de mon homme.

Mais tout d’abord parlons du voyage et plus précisément du petit détour par la Gourgue d’Asque. Cet endroit se situant dans les Pyrénées présente un micro-climat tropical. Étant passionnée par ce type d’écosystème, j’ai absolument voulu y faire un arrêt pour contempler cette flore si atypique. Malheureusement, peu de temps après notre arrivée, un gros orage a éclaté et nous n’avons pas pu faire la randonnée ni voir grand chose de ce fabuleux endroit.

Portugal5

Je ne sais pas comment vous décrire la déception que ça a été pour moi. C’est bête pourtant, il s’agissait seulement d’une randonnée le long de cette fameuse gourgue. Seulement voilà, je rêve depuis bien des années de pouvoir parcourir les forets tropicales du monde entier et quand j’ai appris l’existence de ce lieu, ce fut un petit rayon de soleil. Pour le moment je ne suis pas en mesure de pouvoir accomplir ce souhait mais là, là j’avais un petit morceau de foret tropicale qui venait à moi en quelque sorte. Pour m’aider à patienter et me réconforter. Je m’y suis donc rendue prête à m’émerveiller, mais je n’ai eu droit qu’à un brut rappel à la réalité.

Bref, le Portugal. Je ne suis restée qu’une dizaine de jours là-bas, et je ne pensais sincèrement pas avoir l’opportunité de voir autant de choses différentes dans ce laps de temps, et dans une région aussi petite. Et pourtant ! Je ne peux pas raconter et décrire entièrement mon séjour dans ce pays, mais si je devais choisir un seul mot pour qualifier mon expérience ce serait « contraste ». À tous les niveaux.

Portugal4

Tout d’abord, la végétation et les paysages. En grande amoureuse de la nature, j’ai passé la majeure partie de mon temps à balader et à explorer les différents recoins du nord du Portugal. Et j’en ai pris plein les yeux. J’ai été particulièrement étonné de la répartition de la végétation au sein d’une même forêt : des plantes typiques de climat humides s’accoudaient à d’autres plantes se développant en climat sec voire aride.

Ce contraste était également frappant à l’échelle de paysage : on voyait défiler une forêt luxuriante regorgeant de fougères et de mousses puis une plaine aride, désertique et caillouteuse. Vous voyez quand je vous parlais de contraste ?

J’ai adoré cette succession d’ambiance, chaque paysage avait son histoire.

J’ai été étonné de la richesse paysagère d’une si petite zone. J’ai visité uniquement le nord du Portugal (et encore) et pourtant j’ai pu voir forêt humide, forêt d’eucalyptus, pinède, plaine, désert caillouteux, rivière, océan, plage de sable fin, falaises…

Portugal3

J’ai également pu constater les ravages du feu. Des hectares et des hectares de forêt réduits en cendre, des flans entiers de montagnes noircis. Lors d’une de mes balades, j’ai traversé un coin de forêt qui avait subi le feu : l’air était épais, fumant et irrespirable. Même plusieurs jours après, les arbres restaient brulants et fumants. Difficile d’imaginer que cette terre ai été fertile tant la terre était noire. Contempler ce spectacle m’a donné les larmes aux yeux.

Pourquoi dit-on qu’un incendie se déclare et non qu’il déclare sa flamme ?

Marc Escayrol

Malgré cette horrible scène peinte par le passage du feu, je n’ai pas pu m’empêcher d’y trouver une certaine beauté. Le noir pailleté de la terre, les rochers noircis, les végétaux affichant des couleurs blanchâtres et ocres. Le spectacle était désolant mais l’harmonie de couleur était superbe.

Signature

Retracer depuis votre site internet.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

  • Gaëlle - Le Doubs Hibou

    Écrit sur 16 septembre 2016

    Répondre

    Bonjour 🙂
    Je comprend ta déception quand à la randonnée que tu voulais faire ! Quand on attend quelque chose depuis tellement de temps et qu’un élément incontrôlable nous gâche ce plaisir c’est terriblement frustrant ! Mais tu aura d’autres occasions 🙂
    Nous sommes allés en vacance au portugal aussi cette année, mais sur l’île de Madère. Qui a d’ailleurs subi le feu un mois après notre venue… Mais cet endroit est vraiment magnifique !

    • The Bewitching Poisoner

      Écrit sur 16 septembre 2016

      Répondre

      Oui c’est ce que je me dis ! Mais j’avais tellement fait une finette dessus… 🙂
      Je suis jamais allée dans le sud du Portugal, mais à ce qui parait il y a des coins sympas aussi ! Dommage que la bêtise des gens abime ces coins…

  • chamane

    Écrit sur 11 octobre 2016

    Répondre

    personnellement, j’ évite de passer les pyrénées, des fois qu’ il reste encore l’ inquisition…lol

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :