Rituel de préparation à la saison sombre

L’équinoxe d’automne approche à grands pas, Mabon viendra bientôt frapper à nos portes et annoncera avec elle le début de la saison sombre. Cette période est particulièrement importante car c’est à ce moment de l’année que les énergies sont à leur apogée. Ainsi, les différents pouvoirs psychiques, les arts divinatoires et la communication d’un monde à l’autre seront optimales. Mais pour profiter au mieux de cette force qui tiendra son apogée lors de Samhain, une préparation physique et spirituelle est requise.

Cette préparation repose sur trois piliers :

  • Se reconnecter à la nature
  • Être à l’écoute de son corps
  • Préparer son esprit
Balade divinatoire au coeur de la forêt

Un des meilleurs moyens de se reconnecter à la nature facilement est de s’exercer à différents types de divination, basés sur les quatre éléments, en pleine forêt. Cela ne requiert aucun outil ou matériel et d’autre part cela permet de se vider l’esprit et d’apprendre à se concentrer sur les forces qui nous entourent. Pour cela, commencez par trouver un coin de forêt qui vous plait et où vous ne risquez pas d’être interrompu par des randonneurs, voitures ou nuisances quelconques. De même, pensez bien à mettre votre téléphone en silencieux, voire même à ne pas l’emporter. Je précise que la divination, peut importe le type, requiert un travail évident d’interprétation ! Les messages n’apparaîtront jamais de façon très explicite et c’est à vous de les décrypter. Idéalement, trouvez un endroit confortable avec un point d’eau quelconque, des oiseaux, des fleurs et un environnement dense et varié. Si vous ne trouvez pas ce type de lieu, déplacez-vous à chaque exercice. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous protéger durant les différents exercices de divination avec un cercle de protection. Personnellement, j’aime emporter avec moi un petit carnet ainsi qu’un crayon afin de noter les éventuels signes perçus dont je ne connais pas la signification, afin de faire des recherches par la suite. Et oui, la magie est un apprentissage perpétuel !

Les augures, l’Air. Une fois bien installé en un point fixe de la forêt (une souche, un rocher, une clairière, un lit de feuilles, sur les racines d’un arbre, où vous voulez !), commencez par vous attarder sur les oiseaux. Écoutez leur chant, leur cris. Observez leur emplacement vis-à-vis de votre position, leur comportement, leur distance. Comment réagissent-ils à votre présence ? Tous ces paramètres sont des signes à interpréter. Il est très important également de noter la présence redondante de telle ou telle espèce, ainsi que son habilité à s’approcher de vous. Cela est souvent la manifestation d’un guide spirituel ayant un message à vous faire passer. Le corbeau annoncera un changement dans votre vie alors que la chouette vous conseillera d’être plus attentif afin de développer sagesse et clairvoyance.

La voyance, l’Eau. Ici pas besoin de boule de cristal ni de miroir divinatoire, notre outil sera la simple surface réfléchissante de l’eau. Ainsi, il vous faut trouver au coeur de cette même forêt un coin d’eau : une marre, un lac, un étang, une rivière avec très peu de courant, voire même une flaque ! Une fois bien installé devant votre point d’eau, laissez votre regard se focaliser sur un point, votre vision devenir floue et l’environnement s’assombrir. Des images vont commencer à apparaitre, observez leurs formes, leurs mouvements, qu’est-ce que vous ressentez ? Comment se comporte la surface de l’eau en présence de ces images ?

La floromancie, la Terre. C’est un art divinatoire qui nécessite une bonne connaissance des fleurs, de leur langage ainsi que de leur symbolisme. Déambulez plusieurs minutes dans la forêt, prenez soin de regarder quelles fleurs se présentent à vous ainsi que leur état : fleur fanée, sur le point d’éclore, malade, parasitée, odorante, anormalement courbée, etc. L’espèce de la fleur vous renseignera sur le sentiment où l’aspect de votre vie concerné. La santé et le comportement de la plante, en revanche, vous aiguillera sur l’état du sentiment. Par exemple, une rose se rattache au domaine amoureux mais peut indiquer soit un amour à venir ou naissant si la fleur est belle et jeune, soit une relation malsaine si la fleur est malade, ou encore une relation qui touche à sa fin si la fleur se meurt. Pour cet art divinatoire en particulier il est intéressant de noter les fleurs dont vous ne connaissez pas la signification. Ainsi vous pourrez déjà interpréter son comportement et rechercher par la suite la signification complète du message que vous avez perçu.

La voyance intuitive, le Feu. Asseyez-vous en tailleur, au sein de la forêt. Préférez un lieu sans obstacle visuel proche, où vous pouvez avoir une vision complète de votre environnement. Préparez et allumez un feu à l’aide de quelques rameaux et brindilles, nul besoin de faire un feu gigantesque. Faites bien attention à sécuriser votre feu afin de le maitriser et de ne pas provoquer d’incendie ! Une fois votre feu bien pris, bandez-vous les yeux au moyen d’un ruban que vous aurez brièvement passé dans la fumée du feu. Restez immobiles et concentrez-vous durant plusieurs minutes. Écoutez le crépitement du feu, ressentez et imprégnez-vous de sa chaleur. Puis, tout en gardant le ruban sur vos yeux, levez-vous et tournez lentement sur vous-même, trois fois, en suivant la course du soleil. Restez concentrés et détachez le ruban. Observez lentement autour de vous jusqu’à arrêter votre regard sur un élément qui vous a attiré. Quel est-il ? Est-ce quelque chose de vivant ? Un animal ? Un arbre ? Une pierre ? Une ombre ? Comment se comporte-t-il et quel sentiment vous envahit à ce moment précis ?

Savoir écouter son corps

Écouter son corps, comprendre et répondre à ses besoins est quelque chose de simple mais qui s’est totalement perdu de nos jours. Nous mangeons par systématisme et ne faisons plus attention à notre corps. Afin de se reconnecter et d’être plus à l’écoute de notre corps, voici mon rituel. Le but étant de cerner les besoins du corps. Commencez par jeuner une journée entière, pour ce faire, profitez d’une journée calme à la maison. Vous pouvez aussi réaliser ce jeun à la même occasion que la balade divinatoire, c’est même recommandé ! Vous pouvez boire autant d’eau que vous le souhaitez, bien entendu, mais pas de thé ni de café. Au terme de ce jeun, et avant de vous précipiter vers votre petit déjeuner habituel, posez-vous ces quelques questions :

  • Ai-je vraiment faim ou ai-je envie de manger par habitude ou gourmandise ?
  • Ai-je envie de salé ? De sucré ?
  • Ai-je un aliment en tête qui me fait envie alors que j’en mange rarement ?
  • Y a-t-il des aliments quotidiens qui m’écoeurent rien qu’en y pensant ?
  • Est-ce que je ressens le besoin de me dépenser ? De me reposer ?
  • Mon corps a-t-il l’air heureux ? Ai-je bonne mine ?

Si vous faites ce rituel sérieusement, vous vous rendrez vite compte que votre corps vous parle et vous guide vers les aliments et les pratiques dont il a besoin et inversement. Souvent, l’envie soudaine de manger un aliment habituellement absent de votre alimentation est le signe d’un manque d’un nutriment spécifique.

Afin de vous préparer pour la saison sombre, je vous conseille également d’intégrer dans votre routine au moins deux repas essentiellement végétales par jour, idéalement avec des fruits et légumes de saison. Cela peut être une salade de fruits, une assiette de légumes, une soupe, une salade, ou même quelques fruits et légumes picorés crus. Aussi, n’hésitez pas à vous faire des tisanes et des pestos d’herbes sauvages (voici une recette ici).

Mettre de l’ordre dans son esprit

Afin d’avoir un niveau de sensibilité et d’écoute maximum lors de la période sombre, il est primordial de mettre de l’ordre dans votre tête, de régler vos soucis et d’installer la paix. Éliminez le ressenti, transformez la haine et la violence en force ou bien a bienveillance. Libérez-vous de toute emprise malsaine et préoccupations. Faites-vous plaisir ! Cela peut paraitre plus facile à dire qu’à faire, mais en réalité il ne tient qu’à vous de lâcher prise. Si malgré ça certains problèmes persistent ou bien si vous n’arrivez pas à identifier la source d’un mal être, je vous propose un exercice de communication, et ce à travers les rêves, avec votre guide spirituel ou bien une déité dont vous vous sentez proche. Si vous maîtrisez les rêves lucides, vous pouvez l’expérimenter, sinon vous trouverez un petit topo sur les rêves lucides ici.

Commencez par collecter des éléments matériels évoquant le guide ou la déité avec qui vous souhaitez entrer en contact. Par exemple, un croissant de Lune pour Artémis, une Lune Noire pour Hécate, une grenade pour Perséphone, des épis de blés pour Demeter, un rameau de chêne pour l’Homme Vert, des feuilles d’automne pour Modron…

Une fois cela fait, essayez de formuler avec le plus de précision possible vos questions et vos souhaits, puis mettez les par écrit. Avant de vous coucher, prenez le temps de vous détendre et de vous concentrer. Entourez-vous des éléments rattachés à votre guide ou déité, visualisez-vous en sa présence et laissez-vous emporter dans vos rêves. Vous pouvez également bruler de l’encens ou mettre un peu de musique si vous sentez que cela peut aider la communication.

À votre réveil, notez immédiatement tous vos souvenirs, même le plus insignifiant. Les personnes présentes, les actions, les formes, les couleurs, les lieux, les sons, les images… mais aussi votre ressenti. Une fois cela fait, le travail d’interprétation commence. Recherchez la signification de tous ces éléments, voyez comment ils interagissent entre eux et comprenez ainsi le message délivré.

Retracer depuis votre site internet.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

  • Elodie

    Écrit sur 12 septembre 2017

    Répondre

    Article qui tombe à pic! Je vais tester la ballade, je suis dans un période d’introspection et de spiritualité. Comment savoir quel guide contacter? Merci!

    • The Bewitching Poisoner

      Écrit sur 13 septembre 2017

      Répondre

      Tu m’en diras des nouvelles 🙂 Pour ce qui est du guide, c’est très intime en fait et dépend de chaque personne… C’est à toi de voir celui qui t’attire en particulier, ou bien un à qui tu t’identifies plus qu’un autre 🙂

      • Elodie

        Écrit sur 13 septembre 2017

        Répondre

        Ok je vois l’idée. J’ai fait un rêve cette nuit
        , je regardais 3 hommes assis autour d’un feu, sur les 3 un seul était éclairé et blond , un homme lui demande « est ce qu’on peut l’aider?» et l’homme blond répond «non! C’est son karma»

        J’étais à la cime d’un arbre type bouleau et j’ai voulu attraper la branche de droite mais elle s’est cassée.

        Puis plus rien, je m’en suis rappelé ce matin. Bizarre…

  • Phylact'Hair

    Écrit sur 18 septembre 2017

    Répondre

    Ça fait bien trop longtemps que je n’étais pas passée par ici, superbe article comme d’habitude et il m’a beaucoup parlé, je ne m’étais pas rendue compte à quel point je m’étais fermée aux énergies extérieurs depuis quelques mois.. il va falloir y remédier!

    Tu parles des rêves lucides dans cet article, est-ce que toi tu arrive à maîtriser ça? ^^

    Des bisouilles :*

    • The Bewitching Poisoner

      Écrit sur 24 septembre 2017

      Répondre

      Maitriser est un bien grand mot, mais je fais de mon mieux ! Ca s’améliore petit à petit, mais pour être honnête au début je ne maitrisais rien du tout et j’étais terrifiée !

  • Champinane

    Écrit sur 20 septembre 2017

    Répondre

    Super article ! Je le trouve très complet, et je me suis sentie guidée en le lisant 🙂 Merci !
    Et maintenant il ne me reste que peu de temps pour mettre en pratique avant Mabon 😉

Laisser un commentaire

Close
%d blogueurs aiment cette page :